Premier succès pour le GT "statuts"

02/05/2013
JAB

C’était déjà pour nous une petite victoire de plus : l’an dernier, le CfgOA lançait un Groupe de Travail (GT) spécifique sur la question de la situation socio-économique périlleuse des architectes collaborateurs, et c’était enfin commencer à avouer qu’il y avait un problème. Bien que  n’étant pas mandataires élus, deux représentants du JAB à la Chambre bruxelloise sont néanmoins associés à ce GT, à titre d’ experts pour ce sujet qui est depuis nos débuts au cœur de notre action.

Pieusement appelé GT Jeunes Architectes (le constat ne se limitant malheureusement pas qu'aux jeunes confrères, loin de là), il a pour ambition de faire une analyse objective de la situation et de dégager, le cas échéant, des recommandations sur des alternatives possibles. L'enquète socio-économique sur la profession d’architecte lancée ces dernières semaines clôturait une longue première phase de rassemblement de données utiles à un travail efficace.

Alors que ce sondage vient de se clôturer, nous pouvons déjà l’affirmer: la participation à cette enquête est une très grande réussite qui souligne une fois de plus le caractère brûlant de la question. Alors que nos confrères n’ont pas pour habitude de réagir en masse aux  interpellations qui leur sont faites, l’enquête a reçu pas moins de 735 réponses complètes (et bien plus d’incomplètes) au long questionnaire qui leur était soumis. C’est sans conteste un échantillon plus que significatif sur lequel nous pouvons nous baser !

De plus, les proportions de participants par catégorie professionnelle sont très équilibrées : 20,14% d’architectes stagiaires et 22,04% d’architectes collaborateurs y ont répondu, pour un solde de 57,82% d’architectes décideurs (exerçants seuls ou au sein d’une société  d’architecture plus grande). Les résultats vont également au-delà de nos espérances en termes de contenu : A premier examen rapide, des tendances assez nettes se dégagent et souvent se recoupent d’un bout à l’autre de la lorgnette. Enfin, un nombre impressionnant de participants a laissé des commentaires instructifs pour nuancer ses réponses.

Le GT s’attèle avec intérêt à la mission de tirer le meilleur de ces contributions et de dégager des pistes de solutions globales. Nous nous en ferons bien sûr l’écho prochainement.

Plus personnellement, les avancées sur ce plan ne nous font pas oublier que notre quête, loin d’être caricaturalement orientée jeunes versus expérimentés est de parvenir à convaincre l’ensemble de la profession d’avoir un sursaut de dignité : du stagiaire qui arrondi ses fins de mois difficiles en réalisant des demandes de P.U. pour 500€… au gérant de bureau qui brade ses missions à moins de la moitié de ce qui est préconisé par les barèmes indicatifs… il ne tient qu’à nous, pour commencer, d’estimer notre travail à sa juste valeur.

(N.B. : Ce qui est un peu frustrant dans la militance bénévole, c'est que quand les choses commencent à bien bouger et qu'il faut agir... vous n'avez plus beaucoup de temps pour communqiuer dessus! :-) )

Antenne Wallonne

29/02/2012
JAB
Depuis sa création, le JAB a essentiellement été entendu et sollicité en région Bruxelloise. Afin d'étendre son rayon d'action, le JAB créé une antenne Wallonne. A cette occasion, un JAB-café est organisé vendredi 2 mars 2012 à partir de 19 heures à Liège.

ARnaque in Brussels

14/02/2012
JAB
Suite au mailing préélectoral de l'ARiB, le JAB se devait de réagir, c'est chose faite. Vous trouverez ici le texte qui a été envoyé par mail aux architectes inscrits au Conseil du Brabant Wallon.

VADE-MECUM

01/02/2012
JAB
Le JAB a profité de la soirée des stagiaires du Brabant Wallon (du lundi 23 janvier 2012) pour distribuer son "VADE-MECUM à usage des architectes débutants". Ce document à pour objectif de guider le jeune architecte dans les différentes démarches a effectuer pour se lancer comme indépendant ainsi que quelques conseils. Ce document est désormais également consultable en ligne avec tous les liens utiles actifs. Vous pouvez également le télécharger ici.

Rémunération minimum des stagiaires

09/03/2011
JAB

Comme nous vous l’annoncions le mois dernier, l'Ordre des Architectes a révisé le revenu minimum horaire pour stagiaire sans expérience.

Après consultation de différents acteurs, dont le JAB, le conseil à fixé ce minimum à 15,00 € htva par heure. Le JAB ce réjouit de cette progression tout en espérant que ce n'est qu'une étape vers le seuil qu'il préconise (16,79 €).

Vous trouverez ici le courrier de l'Ordre adressé aux stagiaires et maîtres de stages.

Le JAB publié dans l'ArchIndex.fr '11

08/03/2011
JAB

Un article présentant le JAB a été publié dans l'Arch'Index '11 du premier trimestre de 2011. L'article reprend rapidement comment le JAB ce définit et ses objectifs.

Lire l'article

Réforme de l'Ordre

16/02/2011
JAB

Une réforme de l'Ordre est en préparation. Le JAB tient à en faire partie afin de défendre vos intérêts lors de ce qui pourrait être un des plus grands changements pour la profession. Vous trouverez ici le courrier envoyé à l'Ordre.

Tarif horaire minimum des stagiaires

01/02/2011
JAB

A l'occasion de la révision du tarif minimum des stagiaires, l'Ordre à consulté le JAB qui a préconisé 16,79 € htva par heure.

Ce montant est calculé pour garantir au stagiaire un minimum de 1.250€ net pour 160 heures prestées par mois, onze mois par an. Les frais sont forfaitaires et ne comptent pas dans le revenu net (le JAB considère que ce n'en sont pas). Le détail du calcul peut être consulté ici.

Réaction au mail "Cherchons points de convergence" de l'AriB

10/01/2011
JAB

Fin de l'année dernière le JAB recevait par mail une réaction de la part de l'AriB.

Voici ce que le JAB y a répondu par mail en début d'année:

"Après 2 newsletters, un dossier dans La Libre Belgique , 8 pleines pages dans A+ et cette dernière « lettre ouverte »… nous sommes soulagés de lire que l’ARIB ne désire pas polémiquer. Comme annoncé en réunion ARIB il y a 3 semaines, le JAB travaille à la mise sur pied d’une table ronde à la rentrée, tant pour informer que débattre sur le sujet, et espère la collaboration de tous les organes représentatifs de la profession."

Réaction du JAB au publi-reportage de l'ARiB

29/11/2010
JAB

Suite a l'interpellant publi-reportage de l'ARiB paru dans la Libre Belgique du 14 octobre 2010, le JAB réagis en interpellant l'Ordre des Architectes.

Vous trouverez ici le courrier envoyé au Conseil National et au Conseil francophone et germanophone de l'Ordre des Architectes.

Le nouvel Ordre du G30

16/11/2010
JAB

Le G30 veut-il se substituer à l'Ordre des Architectes? Si tel est le cas, les intérêts de quels architectes l'association des plus grands bureaux va-t-elle représenter et comment?

 

Lire le supplément de La Libre Belgique

Tableau de compétences, suite

07/11/2010
JAB

Le JAB avait annoncé au début de cette année qu'il était en train d'établir, en collaboration avec l'ARiB, un tableau de compétences. L'objectif était de mettre au point un outil d'auto-évaluation permettant aux architectes de se situer dans la maitrise des diverses facettes de la profession. 

Depuis avril 2010, le JAB n'a plus été sollicité pour ces réunions de travail avec l'ARiB qui semblerait donc être satisfait du résultat. Il envisagerait de généraliser l'utilisation de ce tableau comme grille de barèmes de revenus pour collaborateurs dans les bureaux membres de l'ARiB qui le souhaiteraient. Le JAB se désolidarise de cet usage du tableau.

Tout d'abord parce que le JAB estime que ce tableau n'a été développé que jusqu'au stade d'outil à tester et à critiquer (ce qu'il vous appelle à faire en nous contactant). D'autre part, parce que les tarifs horaires liés au tableau sont définis librement par les bureaux qui en font usage. Et ceci est contraire aux intentions originelles qui étaient d'indiquer un barème minimum recommandé défini par le JAB et l'ARiB et garantissant aux architectes une juste rémunération de leur travail.

JAB-action : mailing intempestif reporté

23/05/2010
JAB
Lors du dernier JAB-café, le JAB a  présenté deux JAB-actions  à  lancer dans le courant des mois à venir.

D'une part un "mailing intempestif" destiné à la ministre Laruelle et, d'autre part une "grève des architectes".

Le mailing intempestif est une lettre rédigée par le JAB (en collaboration avec les membres et sympathisans lors d'un JAB-café)  destinée à être envoyée le même jour par un maximum  d'architectes, collaborateurs, patrons et stagiaires Architectes soutenant notre initiative et nos revendications. Ceci dans le but d'interpeler  la ministre de tutelle sur la situation des architectes. 
Ce "mailing intempestif" était prévu pour début juin mais au vu de la situation politique actuelle, cette JAB-action est reportée à l'après-élections.

La grève est prévue au cours de cette année. Son  but est de montrer au plus grand nombre le mécontentement grandissant des architectes en ce qui concerne leur statut, leurs honoraires, le manque de considération pour leur travail, l'abus de certains maîtres d'ouvrage ainsi que les obligations sans cesse plus nombreuses des administrations.  Aucune action de ce genre n'a encore été menée par des architectes. Le temps est pourtant venu de montrer au grand public ainsi qu'aux politiques que la situation n'est plus acceptable.

Le JAB vous tiendra au courant en temps voulu.

JAB-café '09

25/04/2010

JAB-café '09

18/04/2010
JAB
Le Conseil Francophone et Germanophone de l'Ordre des Architectes offre une tribune au JAB pour la tenue de son prochain JAB-café lors de la remise des prix du concours Final Layout. Ce JAB-café '09 aura lieu le 29 avril au k-nal à partir de 17h30 (à confirmer) et sera suivi de la remise des prix, d'une conférence de Matador ainsi que de la Soirée des Architectes 04.

Thème du jour: "Architectes: Mythes et réalités"

Nous espérons vous y voir nombreux.

Compte rendu de la dernière réunion avec l'ARiB

17/04/2010
JAB
Le JAB et l'ARiB ce sont rencontrés lundi 12 avril afin de travailler sur le tableau.
De l'avis de l'ARiB il y a une "relative reconnaissance du tableau". L'ARiB souhaite passer à l'étape suivante et en officialiser l'usage. L'ARiB souhaite également développer le tableau afin qu'il puisse aussi servir de mode de calcul des rémunérations en fonction des compétences de chaque collaborateur. Le JAB accepte de soutenir l'usage du tableau à grande échelle mais ne souhaite, pour l'instant, que publier un revenu horaire minimum indicatif. En effet, définir une correspondance entre compétences et revenus lui semble hors de sa portée et hors de son rôle. Le JAB restera cependant attentif afin de prévenir que ce mode de calcul des revenus soit injuste envers les collaborateurs architectes.
La prochaine réunion avec l'ARiB se concentrera sur la stratégie à suivre pour officialiser et étendre l'usage du tableau.

Compte rendu du JAB-café '08

17/04/2010
JAB
Le JAB-café a commencé par une intervention de la représentante des stagiaires au sein de la commission de stage et membre du JAB.
En effet elle a été surprise que le JAB soit présent à une réunion de la commission de stage au cours de laquelle le nouveau règlement de stage devait être entériné ainsi que par la proposition que le JAB y a faite. D'autre part la représentante des stagiaires regrette que cette proposition ne semble pas du tout tenir compte du travail effectué par la commission de stage depuis plus d'un an ainsi que la proposition faite par le JAB n'ait jamais été à l'ordre du jour d'un JAB-café ou quelqu'autre débat avec les membres. Le JAB justifie l'absence de débat avec les membres par le fait qu'il a été contacté en urgence par un membre de la commission de stage qui signalait l'état d'avancement ainsi que le proche entérinement de ce règlement. Le JAB a alors réagi et préparé en urgence une proposition sans avoir le temps de la mettre au débat avec ses membres. Il est a noter que le JAB n'a reçu aucune nouvelle de l'Ordre concernant les dispositions finales concernant le nouveau règlement de stage. Afin de discuter pleinement le sujet, une réunion entre entre la représentante des stagiaires et le JAB aura lieu d'ici peu.
Le JAB-café s'est poursuivi par la présentation du tableau de l'ARiB auquel collabore le JAB. Ce tableau a pour objectif de faciliter, pour l'architecte collaborateur, l'évaluation de ses compétences. Le tableau permet également de visualiser la progression de ses connaissances. Le JAB a pour objectif d'accompagner ce tableau d'un revenu horaire minimum indicatif (en cours de calcul) afin d'inciter les architectes collaborateurs à s'évaluer convenablement.  Les membres présents ont réagi positivement au principe et au fonctionnement de la grille.

Le JAB sur Facebook

30/03/2010
JAB
Afin d'optimiser la communication avec ses membres, le JAB s'est mis à l'heure du WEB 2.0. Vous pouvez dès à présent également retrouver le JAB sur Facebook.

Tableau des compétences

25/03/2010
JAB
En novembre 2009 le JAB a été sollicité par l'ARiB en vue de  l'élaboration d'un tableau d'évaluation des compétences des collaborateurs architectes.
A terme, l'objectif est d'avoir une base saine et équitable permettant au collaborateur d'évaluer la maitrise de ses compétences et d'évaluer un taux horaires en correspondance avec celles-ci.

A l'heure actuelle, le tableau comprend:
  • + les compétences qui ont été établies, échelonnées et "découpées":
    dessiner, écrire, calculer, concevoir, gérer,...
  • + chaque compétence est "quantifiée" de 0 à 4 selon que le collaborateur:
    • 0. n'a aucune connaissance en la matière,
    • 1. est entrain d'acquérir les bases,
    • 2. a acquis mais a encore besoin d'être contrôlé,
    • 3. a acquis et est autonome,
    • 4. est expert.

Ci-dessous le tableau provisoire.
grille des compétences

JAB-café '08

25/03/2010
JAB
Le JAB organisera son prochain JAB-café à la Maison du Peuple ce mercredi 31 mars dès 20h. Celui-ci est organisé autour du Tableau des Compétences élaboré par l'ARIB. Tableau pour l'élaboration duquel l'avis du JAB a été sollicité. Cette grille tente de déterminer une liste de compétences des architectes collaborateurs ainsi qu'une indication d'honoraires horaires dignes adaptés à chacun en fonction de ses aptitudes.

Il reste quelques réunions avec l'ARIB avant de "finaliser" ce tableau et comme vous le savez, le JAB veut recueillir les avis de ses membres, de futurs membres et de sympatisants avant de poursuivre sur un sujet aussi important. C'est pourquoi nous espérons votre présence nombreuse lors de ce prochain JAB-café.

"cocktail de Nouvel-An des Architectes stagiaires du BCBW"

22/01/2010
JAB
Le JAB sera bien entendu présent au cocktail de nouvel an pour les stagiaires organisé par l'Ordre des Architectes le 25 janvier prochain.
Adresse du jour: "MAISON DES ARCHITECTES" 21 rue Allard, à 1000 Bruxelles (Sablon).

JAB-action '01 - invitation de l'Ordre

20/09/2009
JAB
Le JAB est officiellement invité (.pdf) à la prochaine réunion de la Chambre Bruxelloise du Conseil francophone et germanophone de l'Ordre des Architectes (Cfg-OA). En effet, le Conseil Provincial de Bruxelles et du Brabant Wallon, a estimé que la cotisation et l'évolution de celle-ci vers une répartition plus juste, n'est pas de son ressort, mais bien de celui de la Chambre bruxelloise, née de la régionalisation de l'Ordre.

D'autre part, l'ARiB (Architects in Brussels), l'association regroupant les différentes associations professionnelles d'architectes actives en région bruxelloise et dont quelques membres siègent au Cfg-OA, invite le JAB (.pdf) à débattre de la question des cotisations.

Le JAB vous tiendra bien sûr au courant.

JAB-action '01 - l'Ordre réponds

18/06/2009
JAB
Le JAB a reçu lundi une réponse de l'Ordre des Architectes (.pdf). Pas de quoi s'affoler, vu qu'il est essentiellement question de mettre le JAB au courant du parcours que suit son courrier. En effet celui-ci a été transféré au conseil National pour y analyser ses suggestions.

D'autre part, le JAB est officiellement invité à la prochaine réunion du conseil du Brabant Wallon (après les vacances) afin de lui présenter dans le détail ses revendications.

JAB-action '01

10/06/2009
JAB
Après un an d'écoute et de rencontre avec ses membres, afin d'affiner son discours et ses revendications, le JAB entame ses premières actions concrètes.

Le JAB va concentrer, dans un premier temps, ses efforts sur trois de ses revendications qui semblent primordiales : "Mettre fin à la pratique de faux indépendant", "Une cotisation vraiment équitable" et "(Re)définir la mission de l'architecte".

Le JAB a envoyé ce lundi 8 juin 2009 deux courriers.

Le premier, destiné à l'Ordre des Architectes, après avoir officiellement demandé à ce qu'un représentant du JAB puisse être présent aux réunions du Conseil du Brabant Wallon, ce concentre essentiellement sur la cotisation des membres de l'Ordre. Le JAB demande à ce que la possibilité d'une cotisation évolutive (en fonction du nombre et/ou de la taille des projets) soit envisagée. Ce rendant bien compte du temps nécessaire à ce genre de changement, le JAB demande, à titre temporaire et transitoire, que les architectes travaillant à titre principal, en sous-traitance, pour un seul donneur d'ordre bénéficie d'une cotisation réduite. En effet, si la cotisation couvre les frais de l'Ordre, il semble au JAB étrange et injuste qu'un architecte sous-traitant paye, une seconde fois, une cotisation déjà payée par l'architecte donneur d'ordre. C'est d'autant plus injuste qu'un architecte en société qui travaille seul, bénéficie déjà d'une cotisation minorée (catégorie A4.2).

D'autre part, afin de promouvoir le statut d'employé auprès des architectes et stagiaires architectes en général, et auprès de ceux qui travaillent essentiellement auprès d'un seul donneur d'ordre en particulier, le second courrier est adressé à l'INASTI. Dans celui-ci, le JAB s'inquiète des disposition légales concernant la possibilité d'être architecte et employé. Le JAB s'inquiète également de l'absence de durée et de définition de mission dans un contrat type, couramment utilisé à Bruxelles, liant un architecte, voire un stagiaire architecte, à un donneur d'ordre. En effet, le JAB pense que ces deux omissions pourraient, chacune, créer un lien de subordination qui serait alors contraire à l'indépendance essentielle au statut d'indépendant.

N'hésitez pas à lire le courrier envoyé à l'Ordre (.pdf), celui envoyé à l'INASTI (.pdf) et à y réagir (par mail).

JAB-Café '07

09/03/2009
JAB
Jugeant qu'il était important et temps de mettre en contact les architectes, les Cabinets ministériels en charge de l'architecture ainsi que l'Ordre des Architectes, le JAB a entrepris de les convier à son JAB-café. Beaucoup ont répondus présents. A cette occasion, les revendications du JAB ont pu être présentées et défendues devant tous ces interlocuteurs. Les débats furent riches en informations et réflexions constructives. Bref compte rendu:

Bien que l'interlocuteur naturel du Ministère en charge des architectes soit l'Ordre, les représentants du cabinet "Laruelle" n'excluent pas le dialogue avec d'autres intervenants.  Le Ministère ne semblant ni s'intéresser au bon fonctionnement de l'Ordre, ni inquiété par les récentes modifications du règlement de stage initié par l'Ordre, c'est une excellente chose que le JAB puisse être reconnu comme interlocuteur et puisse ainsi attirer l'attention des responsables politiques sur les évidents manquements tant du fonctionnement interne de l'Ordre que de l'organisation de la formation des architectes.

Un équivalant au "Vlaams Bouwmeester" serait un bonne chose selon le Ministère de la Mobilité et des Travaux Publics. Le JAB se réjouit de ce point de vue, mais tient à ce que la problématique des appels à idée et concours ne soit pas oubliée. Effectivement, une plus grande collaboration entre petites structures est une part de la solution. Mais le fonctionnement de ces procédures doit néanmoins aussi être revu en profondeur.

Concernant le statut social des architectes, deux pistes ce sont dégagées comme prioritaires pour le JAB. D'une part, le Ministère des Indépendants ne semble pas s'inquiéter outre mesure du phénomène des "faux-indépendants" et reproche à l'Ordre de ne pas l'avoir alerté. Ceci étant l'une de ses revendications majeures, le JAB va profiter de l'ouverture au dialogue que lui a proposé le cabinet "Laruelle" (qui est en charge des indépendants) pour lui exposer le problème en détail et envisager, ensembles, différentes solutions tel la promotion et l'assouplissement à l'obtention du statut d'employé. D'autre part, l'ONSS aurait un devoir d'information. Le JAB va donc également l'interpeller afin de rendre la communication entre architectes et sécurité sociale plus facile et transparente.

Les dernières élections à l'Ordre auraient fortement rajeuni la composition des différents conseils. Le JAB demande à voir et continuera ses nécessaires "collaborations". En effet l'abaissement de l'âge d'éligibilité et de droit de vote au sein de l'Ordre restent insatisfaisants. De même le nouveau règlement de stage est loin de correspondre à ses revendications.

Le JAB se réjouit de constater que la porte soit ouverte aux négociations.

Pour leurs interventions, leur participation et leur venue, le JAB tient à remercier:
  • + Jens Aerts, conseiller au Cabinet de Pascal Smet (ministre de la Mobilité et des Travaux Publics);
  • + Vincent Dehon, secrétaire adjoint du Conseil National de l'Ordre des Architectes;
  • + Carole de Vergnies, collaboratrice PME au Cabinet de Sabine Laruelle (ministre des PME, des Indépendants, de l'Agriculture et de la Politique Scientifique);
  • + Corinne François, collaboratrice PME au Cabinet Laruelle;
  • + Olivier Gillis, secrétaire général du Conseil National de l'Ordre des Architectes;
  • + Nathalie Huygens, trésorière du Conseil National de l'Ordre des Architecte;
  • + Francis Marlière, Président à la commission de stage de la chambre Bruxelles/Brabant-Wallon de l'OdA;
  • + Marie-Madeleine Mennens, vice-présidente de la chambre Bruxelles/Brabant-Wallon de l'OdA, secrétaire à la FAB;

Nouveaux abribus de la STIB, jeunes architectes bienvenus.

05/03/2009
JAB
La STIB a lancé une procédure négociée avec publicité pour la conception de ses nouveaux abribus. Cela ce passe en deux phases. Tout d'abord sélection de plus ou moins cinq concepteurs parmi les dossiers de candidatures rentrés avant le 10 mars 2009, par un comité d'avis. Les candidats retenus reçoivent ensuite la somme de 4.000 € pour présenter un concept (seconde phase).

Ce concours est clairement ouvert aux jeunes architectes et petites structures. En effet, les conditions d'accès sont: d'avoir déjà mené à bien un projet de mobilier urbain durant les 3 dernières années ainsi que de disposer de l'assistance d'un ingénieur en construction civile.

Vous trouverez ici le document .pdf officiel de cet appel à candidatures.

Propositions du JAB concernant le nouveau règlement de stage

18/09/2008
JAB
Bien que le JAB applaudisse l'initiative de modernisation du règlement de stage initiée par le Conseil de l'Ordre, certains points nous semblent obscurs ou incohérents. Voici un résumé de la position de JAB.

Messieurs le Président et Membres du Conseil National, Chers Confrères,

Le JAB a pris connaissance du projet de refonte du Règlement de stage et tient à vous faire part de sa position. En tant que représentant des Jeunes Architectes, le JAB juge le texte un peu brouillon et sans grande cohérence.

Le JAB est d'avis qu'une profonde réforme du stage est nécessaire mais elle doit être revue dans son entièreté: si l'on se permet de remettre en cause l'accès des visas pour les stagiaires et la création d'une nouvelle formation obligatoire sanctionnée par une évaluation il faut avoir le courage de mener la réflexion jusqu'au bout. Le JAB propose de profiter de ce grand déballage afin de mieux redéfinir le rôle et l'utilité du stage. Soit on parle de stage. Le stagiaire met alors à profit une période de temps déterminée à parfaire sa formation d'architecte. Soit l'OA instaure une formation théorique obligatoire sanctionnée par une évaluation pour les architectes sortant des écoles. C'est alors l'OA qui prend à sa charge la fin de la formation des architectes. Le stage perd tout son sens et le statut de stagiaire ainsi que son salaire ne sont plus d'actualité. Dès lors qu'une formation théorique est obligatoire pour tous, pourquoi ne pas rajouter celle-ci directement au sein des cinq années d’études. Dans les deux cas, cela demande des éclaircissements afin de prendre une décision courageuse et mûrement réfléchie.

Une série d'articles sont trop flous et ne contiennent pas de garde-fou contre des dérives possibles de l'OA.

Le JAB déplore l'absence de toute mesure visant à améliorer le statut précaire du stagiaire alors que l'OA impose des conditions de travail particulières pour que le stage soit validé. Le JAB souhaite élargir les discussions au statut du stagiaire.


Vous trouverez ici, au format .pdf, le courrier intégral envoyé par le JAB au Conseil Provincial de l'Ordre et ici la proposition de règlement de stage de l'Ordre.

Ordre des Architectes : Élections des conseillers provinciaux.

28/08/2008
JAB
La loi récemment modifiée impose à l'Ordre des Architectes de renouveler partiellement ses membres tous les 3 ans.

L'organisation de ces élections est une prérogative du président (du Conseil national de l'Ordre) : Jos Leyssens. Nous avons été prévenus ces derniers jours par courrier alors que les candidatures doivent rentrer le 23 septembre et que ces élections ont lieu le 23 octobre 2008, soit dans moins de deux mois. Nous nous demandons dans quelle mesure l'Ordre et son président n'auraient pu communiquer cela plus tôt. Cela aurait permis à chacun de voter en toute connaissance des choses, non dans la précipitation, et à d'autres, de se présenter, dans tous les sens du terme, ... à temps.

Bref, il est grand temps que les choses changent et évoluent. Il faut du sang neuf.

Ces élections serviront à élire des nouveaux "membres effectifs" et "membres suppléants".

Le rôle de "membre suppléant" est de s'occuper de la Commission de stage, ceci à raison d'une réunion par 15 jours. Il s'agit également de réaliser des contrôles de stage.

Le "membre effectif " siège au Conseil. Il s'occupe dès lors de tout ce qui est disciplinaire (conflit entre maître d'ouvrage et architecte ou encore à propos d'une plainte envers un architecte) mais s'occupe également, avec les autres membres du Conseil, de la validation de l'inscription des architectes et sociétés au tableau de l'Ordre. Il participera aux débats de fond autour du métier d'architecte, sous l'aspect ordinal et déontologique.
Les "jetons de présence" sont actuellement de 17,66 euros/heure.

Les personnes pouvant être élues doivent avoir 35 ans et être inscrites au Tableau de l'Ordre depuis 5 ans minimum. Le JAB déplore évidemment que les tentatives d'abaissement de l'âge d'élligibilité requis, 35 ans, et de plafonnement à l'âge de 65 ans n'aient pas encore été enterrinés par le gouvernement... Il est en effet difficile, dans ces conditions, de représenter convenablement et faire valoir les droits les jeunes architectes.

Ordre des Architectes : Nouveau règlement de stage.

27/08/2008
JAB
L'Ordre des Architectes a mis sur pied une commission de travail ayant pour but de mettre à jour le Règlement de Stage. Ce texte est actuellement soumis à l'avis des différents conseils et commissions de stage provinciaux. Le JAB , via Benoît Vanden Breede, délégué stagiaire du Brabant francophone et de Bruxelles, s'implique auprès de l'Ordre des Architectes afin d'établir ce nouveau règlement défendant au mieux les intérêts des (futurs) stagiaires architectes et maitres de stages et attire principalement votre attention sur les points suivants :

  • + L'accès à la profession sera désormais conditionné par la réussite d'une évaluation clôturant la 'formation stagiaire' organisée par l'Ordre des Architectes. (art. 21), celle-ci devenant obligatoire donc. Le JAB n'est pas opposé à une telle démarche si et seulement si cette formation est effectivement utile aux stagiaires et ne se limite pas à un examen supplémentaire en fin de stage.
  • + Le présent règlement ne résout en rien la problématique du statut du stagiaire "indépendant": le stagiaire architecte n'a d'autre choix que d'opter pour le statut social d'indépendant. Cependant, il doit signer un contrat avec son maître de stage et, dès lors, contracte un lien hiérarchique (art. 16), doit rester un minimum de 6 mois dans le même bureau pour faire valider son stage (art. 5), doit accepter un lieu et des conditions de travail (art. 8) et doit prester un minimum de 120h/mois (art. 7,22). Tous ces éléments ressemblent bien plus au statut d'employé ! L'Ordre des Architectes doit être plus ambitieux et assumer le stage comme une post-formation complète, le stagiaire étant alors assimilé soit à un étudiant, soit à un employé. Le JAB rappelle que le statut d'indépendant complémentaire (en plus du statut d'employé) est bien plus avantageux pour les stagiaires qui souhaitent avoir une clientèle propre, le stagiaire devant prester un nombre d'heures important pour son maitre de stage.
  • + La formation continuée n'est pas comptabilisée dans les 120h/mois à prester (art. 22). Le stage ayant pour but de finaliser la formation de l'architecte, il est indispensable qu'il ne soit pas découragé de suivre toute formation lui semblant utile à sa formation.

Prenez le temps de le lire et de nous envoyer vos réactions et commentaires.

JAB-café '00

10/06/2008
JAB
18:30 - 21:30, premier JAB-café. Quelques 57 architectes ont été invités. Celui-ci se voulait informatif. Le JAB voulant se nourrir des réflexions et expériences de chacun afin d'être au plus proche de la réalité et répondre au mieux aux attentes des ses (futurs) membres.

La réunion c'est déroulée en comité restreint, autour d'une table, autour d'un verre.

Le JAB profite des échanges d'expériences, critiques constructives et conseils de ces discussions et remercie toutes les personnes présentes à ce premier JAB-café.

Photos de Thomas Blariau (merci Thomas), toutes les photos sont visibles ici.

Lancement du site web du JAB

26/05/2008
JAB
Le JAB ouvre son site internet!
...

Les photos du dernier JAB-café

Photos © Blariau Thomas